Encore des pensées

Mais surtout les miennes

La publicité : mal nécessaire ou cancer de notre société?

13/11/2014 ⋅ 1 commentaire

Par Seb

Elle est partout. Absolument partout. Dans les médias bien entendu, que ce soit la télévision (dont l'absence en soirée sur les services publics est en fin de vie), la radio, les journaux, plus récemment internet, mais également dans la vie de tous les jours, sur les murs, les métros, les bus...

Je vais être sincère, je suis anti-pub. Radicalement, foncièrement et viscéralement anti-pub. J'ai pourtant un mépris affiché pour les "anti-quoi-que-ce-soit", mais là, j'avoue. Je vais cependant tenter d'être objectif et de réfléchir relativement posément. Ça va être dur.

Déjà, je pars mal, car je viens de lire l'article d'un publicitaire sur son site destiné à être lu par d'autres publicitaires, il affiche donc sa façon de penser sans complexe. On peut y lire bien sûr que la publicité fait tourner le monde et est le moteur de l'économie, mais également, phrase très instructive, que celle-ci manipule nos idées et influence nos comportements. Et ces notions sont érigées en but à atteindre, en objectifs intermédiaires pour la finalité ultime : se faire plein de blé. Mais plein. Vraiment.

Alors, énumérons les points positifs (je me fais violence):
  1. La publicité nous fait connaître des produits qui peuvent nous intéresser.
  2. Elle peut promouvoir de nobles causes, humanitaires,simplement des valeurs, mettre en garde (prévention routière, etc...)
  3. La publicité est un moteur économique, aidant à faire vivre les sociétés y faisant appel et aidant celles qui en sont le support à boucler les fins de mois.
  4. Sur internet, la publicité est un moyen de financement qui nous permet de jouir de services performant gratuitement (google power)
  5. Certaines sont drôles, si si.
Maintenant, les points négatifs (ouf):
  1. La publicité est passé de moteur économique à acteur majeur du marché qui impose ses règles pour son bénéfice propre.
  2. La publicité est envahissante.
  3. La publicité utilise des techniques de manipulation plus ou moins passives.
  4. La publicité est envahissante.
  5. La publicité tend à devenir une fin en soit.
  6. La publicité est envahissante.
  7. Elle se moque de l'éthique (presque autant que les journalistes)
  8. La publicité est envahissante.
  9. Son modèle économique sur le net est devenu dictatorial et faire sans devient un réel chemin de croix.
  10. La publicité est envahissante.
  11. Une écrasante majorité des malwares sur internet ont pour vocation... La diffusion de publicité. (si vous en voyez sur ce blog, vous êtes infectés, il n'y en a pas)
  12. La publicité est envahissante.
Je pourrais continuer mais la décence m'interdit de continuer à taper sur cette pauvre victime que je m'ingénie à rabaisser outrageusement.

Pour être un peu plus productif, et ne pas charger des moulins, que sont les choses qui me font vraiment réagir? Pour l'essentiel ce sont de petits indices que j'estime révélateurs.
Prenons par exemple le cas de youtube. Originellement, quelques pubs à droite à gauche. Bon. Ensuite, sont apparues des pubs avant la vidéo que l'on veut voir, suivant le modèle de la télévision. Ouf, après quelques secondes, il y avait un bouton qui nous permettait de la zapper. Maintenant, le bouton est de moins en moins présent ! Voire jamais.
Internet, ce merveilleux média où l'on est acteur et actif, tendrait-il à devenir une vaste vitrine où l'internaute ne peut plus choisir ce qu'il consulte? C'est pourtant un des éléments clés de ce monde si particulier.
Il existe maintenant des logiciels, des extensions pour navigateurs, qui permettent de supprimer si ce n'est toute en tout cas une grande partie de la pub sur le net. Bien évidemment les éditeurs trouvent des parades, et une petite guéguerre technologique a lieu. Il y a les détecteurs de bloqueurs de pub. Il y a les anti-détecteurs de bloqueurs de pub.
Récemment il y a eu quelques articles sur une nouvelle technologie. Les publicitaires ont maintenant l'autorisation de modifier d'anciens clips pour y intégrer de la publicité (actuelle, celle-ci).
Je me demande jusqu'où ira-t-on, et j'ai bien l'impression que nous avons affaire à des gens qui ont très largement dépassé le concept original de publicité et qui ne rêvent que de nous en perfuser directement en intraveineuse.
Bientôt nos aliments seront tatoués de publicité?
Et bien sûr on ne nous prend pas DU TOUT pour des idiots. Plutôt que d'être créatifs, ingénieux, originaux, non, prenons une publicité américaine, traduisons la automatiquement avec un logiciel pas au point, et hop, emballé c'est pesé, ready for the french idiots !

Dernière chose, la collecte de nos données personnelles et habitudes de navigation. Officiellement, pour nous proposer une offre personnalisée de produits qui nous intéressent, de façon à limiter les publicités indésirables. Louable intention. Mais lorsque l'on sait que ces informations sont ensuite revendues à des tiers, et que nous sommes devenu le produit... C'est un modèle économique à part entière, celui du gratuit. Transposée à la vraie vie, la pilule passerait bien moins facilement. Ne serait-ce que parce que les gens comprendraient ce qu'il se passe.

La justice en vient maintenant à avoir dans le colimateur les bloqueurs de pub pour navigateur. Heureusement, une mesure telle n'aura pas plus de poids qu'Hadopi ou le blocage de The Pirate Bay en France, la technique sera toujours plus forte. Mais c'est inquiétant. Cela revient à nous interdire de zapper ou d'aller aux toilettes pendant les pubs à la télé. Si de plus en plus d'internautes s'en servent (près de la moitié) surtout, ne nous posons aucune question sur la légitimté de la chose, et légiférons, interdisons ! Personnellement ça me fait sourire. Il existe tellement d'autres techniques anti pub bien plus difficiles à contrôle (fichier host...), et d'autres extensions anti pub qui verront le jour donc bon hein, c'est pas demain qu'on m'interdira d'interdire ce que je veux sur mon ordinateur !

Je salue donc avec respect tous ceux qui arrivent à proposer autre chose. A innover. Car non, ce n'est pas parce qu'une solution a un quasi monopole qu'elle est indispensable. Je pense par exemple à l'application pour smartphone "duolingo" qui tente une autre approche ( explication ici ), basée sur le collaboratif (j'y reviendrai, dans un autre article, probablement le négatif de celui-ci). Je pense aussi au bête système de dons, choisi par wikipedia, excusez moi du peu, le freemium, qui a lui aussi ses dérives (jeux sur smartphone, achats dans l'application), mais qui reste une alternative viable.

Pour conclure, je tiens à remercier publiquement la chaîne de télé Gulli sur laquelle j'ai pu voir une publicité pour des substituts de repas qu'ils sont bien pour maigrir car oui mes chers enfants, enfoncez-vous ça dans le crâne dès maintenant : il FAUT maigrir !
Merci Gulli.

1 commentaire

gravatar

CACOLOLA08/07/2016 à 12:11:25

Moi aussi, je déteste les pub et certains médias...
Manipulations, envahissement.

@répondre #lien